Les observations de Samuel HAHNEMANN

Son article sur le café rend compte de ses observations sur cette boisson. L’article souligne en préambule que personne ne trouve agréable le goût du café sans sucre la première fois, et que cela peut être vu comme un avertissement de la nature qui nous invite à ne point violer les lois de la santé.

Puis, il y décrit la manière spécifique de l’auteur d’observer les action de toute substance en deux temps : les effets primitifs, et les effets secondaires qui apparaissent lorsque les premiers se sont estompés. L’effet primitif du café est décrit comme une exaltation plus ou moins agréable de l’activité vitale. Beaucoup de choses semblent plus faciles. Cela ne convient toutefois pas à ceux qui ont un tempérament extrêmement irritable. L’effet secondaire qui arrive après la phase d’excitation est opposé, se manifestant par un sentiment plutôt désagréable d’existence et le blocage de certaines fonctions physiologiques. Le café semble alors prédisposer aux sensations désagréables et aux douleurs.

Selon Hahnemann, le café a une influence pernicieuse chez les enfants, et d’autant plus forte que ceux-ci sont fragiles. Il ne convient pas à une vie sédentaire (et donc aux femmes qui à cette époque l’étaient le plus souvent). Il conduit à éliminer davantage d’eau que l’on en a avalé si toutefois surconsommation.

Sur la digestion, il reconnaît l’effet facilitateur et accélérateur, qui atténue les sensations désagréables après un repas, mais pointe une conséquence sur l’assimilation diminuée des aliments consommés, le processus naturel n’étant pas respecté.
Il observe enfin que le café excite l’appétit vénérien, ce qui dans sa moralité et dans le contexte de l’époque était une « fâcheuse influence ».

Sa conclusion est que le café est davantage un médicament qu’un aliment. Que ses effets bénéfiques sont des effets palliatifs, et que tout usage prolongé de substances ayant des effets palliatifs porte tôt ou tard atteinte à la santé.

 

Recherches populaires : Tout savoir sur le reiki sur Montauban