Les différents types de handicaps

hospice-1821429_1920

On peut distinguer 6 grandes familles de handicap :

– le handicap moteur : il recouvre l’ensemble des troubles pouvant entraîner une atteinte partielle ou totale de la motricité, notamment des membres supérieurs et/ou inférieurs (difficultés pour se déplacer, conserver ou changer une position, prendre et manipuler, effectuer certains gestes).

– Le handicap visuel : concerne les personnes aveugles, mais aussi, dans la majorité des cas, les personnes malvoyantes.

– Le handicap auditif : la perte auditive totale est rare, la plupart des déficients auditifs possèdent « des restes auditifs » pour lesquels les prothèses auditives apportent une réelle amplification. Selon le cas, ce handicap s’accompagne ou non, d’une difficulté à oraliser.

– Le handicap psychique : aucune définition exhaustive n’est possible, d’autant que la terminologie psychiatrique (névrose, psychose…) est seulement maîtrisée par les psychiatres

– La déficience intellectuelle : c’est une difficulté à comprendre et une limitation dans la rapidité des fonctions mentales sur le plan de la compréhension, des connaissances, et de la cognition.

– Les maladies invalidantes : toutes les maladies respiratoires, digestives, parasitaires, infectieuses ou autre peuvent être handicapantes de façon momentanée, permanente ou évolutive (diabète, hémophilie, sida, cancer, hyperthyroïdie, sclérose en plaques, fibromyalgie…)

Publié le dans PSYCHO.

Recherches populaires : Tout savoir sur le reiki sur Montauban