Le magnétisme

Le magnétisme est notre capacité à laisser passer l’Energie Universelle à travers nous pour soigner les autres.
Tout le monde peut magnétiser, il faut juste s’entraîner. Mais il ne faut pas faire obstacle à l’énergie, pour cela, il faut lâcher prise, car ce lâcher prise nous permet aussi de recevoir des informations sur le consultant.
Il faut savoir que l’on ne donne pas, on transmet, on est canal, et c’est ici que le travail sur soi et l’égo commence.
Il ne faut pas oublier que lors d’une consultation, un tiers de la communication se fait verbalement, et les deux autres tiers par la gestuelle, les attitudes du consultant. Donc, pendant la consultation, il faut tenter de bien observer son interlocuteur pour tenter de le comprendre. Observer aussi son visage pour tenter de le cerner à l’aide de la morphopsychologie.

Les différents magnétismes de l’homme :
Il existe, dans la constitution de l’homme, différents magnétismes qui correspondent à nos sept différents corps. La valeur de ces magnétismes est directement reliée au degré d’évolution de nos différents corps.
Chaque corps a son magnétisme et chaque magnétisme se travaille jusqu’à faire monter son magnétisme au 7° degré et dernier niveau des corps énergétiques où, là, ni la parole ni le contact ne sont nécessaires pour provoquer la guérison d’autrui.
Il faut aussi savoir que le magnétisme est énergie, et que l’énergie est créatrice. Donc on peut influer sur les choses, les personnes et les évènements par la pensée créatrice (à condition d’un long travail sur soi).

Les bases du magnétisme :
La source commune énergétique est la Force Vitale intelligente, cosmique et universelle. Et le magnétisme est lié à notre capacité à capter et retenir dans notre corps la magnétite dans différentes parties de notre corps : ongles, selle turcique, sous les talons, arcades sourcilières, à la hauteur de la 4°, 5°, 6° et 7° cervicale et au niveau du clitoris et du pénis. Plus la présence de la magnétite est importante, plus on est sensible aux vibrations, aux carences, aux soucis des consultants.
Pour travailler sur un consultant, le praticien, en général, s’aide des plexus.

La polarité :
La polarité s’organise autour d’un axe central, le vertex :
– la polarité positive se trouve à droite du verte (c’est le Yang),
– la polarité négative se trouve à gauche du vertex (c’est le Yin).
Les deux points neutres sont le sommet du crâne et le périnée.
Il est à noter que la polarité est inversée chez les gauchers.

De plus, il faut savoir que :
– les structures de même polarité se repoussent, c’est comme cela que le praticien va pouvoir redynamiser un organe ou un individu entier,
les structures de polarités opposées s’attirent, c’est comme cela que le praticien va calmer.
Avec la connaissance de cette polarité, des bilans qu’il aura effectués et de son intuition, le praticien connaîtra le problème et saura comment travailler, c’est-à-dire, quelle main utiliser sur quel organe ou endroit du corps du consultant pour le réharmoniser.

Les sept plexus :
La manifestation énergétique de ces chakras va donner naissance aux différents systèmes nerveux et au système endocrinien qui sont les véritables exécutants de ces commandements qui passent par les chakras. La Force Vitale va « mouler » son action au travers de ces chakras spécifiques et uniques pour chaque individu, permettant un fonctionnement individuel et très particulier pour chacun de nous.
Ces plexus, qui sont les « portes d’entrée royale » de nos corps subtils énergétiques, selon leurs pulsations, leurs évolutions, leurs intensités et selon toutes leurs façon unique et particulière cette énergie cosmique, ou Force Vitale, qui entre en nous à l’état brut.

Le plexus coronal : il correspond au cerveau et à la glande pinéale et se trouve au niveau des deux hémisphères cérébraux. C’est par lui, dit-on, que l’âme quitte le corps au moment de la mort. Il correspond au devenir spirituel, à la transcendance, à la conscience supérieure. Il porte donc la spiritualité réelle (et non intellectuelle) car elle est en relation, à travers ce chakras, avec tous les chakras. Sur la plan physiologique, ce chakras est lié à la partie antérieure du cerveau, le cortex cérébral, l’œil droit et le thalamus (régulation de l’état de vigilance, harmonisation des influx neuro-moteurs et neuro-sensitifs, développement de l’attention, augmentation du pouvoir de la pensée et de la volonté spirituelle). Sur le plan glandulaire, il est rattaché à l’épiphyse, la glande pinéale. Sa couleur est le violet ou le blanc, et le corps énergétique est le corps causal. C’est à ce niveau que se produisent des perceptions déroutantes comme les rêves prémonitoires, les précognitions ou les perceptions d’autres plans de conscience.

Le plexus cervical ou frontal : il correspond à la glande hypophyse et se situe à la racine du nez, à un centimètre au-dessus du point placé juste entre les deux sourcils (troisième œil). Il correspond aussi à l’intellect, à l’intelligence, à l’intuition et à la clairvoyance. C’est le centre de l’idéalisme et de l’imaginaire. Il reflète également la vision intérieure et son expression extérieure. Sur la plan physiologique, il est en relation avec les oreilles, le nez, le front, la partie postérieure du cerveau, la moëlle épinière et l’œil gauche (personnalité). Sur la plan glandulaire, il est rattaché à l’hypophyse (hormone de croissance). Sa couleur est l’indigo, et son corps énergétique le corps bouddhique. C’est à ce niveau que se produisent les phénomènes d’intuition.

Le plexus carotidien ou pharyngé : annexé directement à la glande thyroïde. Il correspond au plexus cervical. Ce plexus gère tout ce qui touche à l’expression de soi, à la réceptivité, à la créativité. C’est le centre de la communication, de l’expression et du jugement. Sur le plan physiologique, il est lié à la gorge, aux vertèbres cervicales, aux bras, à la bouche et au système respiratoire. Il est aussi lié au cervelet pour l’équilibre physique des individus. Sur le plan glandulaire, il est en relation avec la thyroïde (régulation de la croissance, développement et maintien en équilibre du système osseux. Sa couleur est le bleu et son corps énergétique est la corps émotionnel.

Le plexus cardiaque : annexé au thymus. Il est situé au niveau des quatre premières vertèbres dorsales. Au niveau du cœur, au milieu du sternum. Ce chakra gère les énergies émotionnelles élaborées. Elles correspondent à l’amour, la compassion, l’altruisme, les sentiments humanitaires. Sur la plan physiologique, il est en relation avec le foie, la vésicule biliaire, le cœur, le système circulatoire, le thorax, le système immunitaire. Sur le plan glandulaire, il est lié au thymus. Sa couleur est le vert et son corps énergétique est le corps astral. Avec les deux précédents corps, ce sont les corps de la relation et de la perception des autres (c’est à ce niveau que les peurs ou les intentions de l’autre peuvent être perçues inconsciemment (attention toutefois aux perceptions en retour mal maîtrisées).

Le plexus solaire : il est situé au niveau de la 5°, 6°, 7° et 8° vertèbre dorsale. Son niveau énergétique est différent car c’est lui qui gère les émotions non élaborées, brutes, colère, chagrin, peine, joie, tristesse, passion, pulsions, les désirs, le pouvoir personnel, l’instinct de propriété. Sur le plan physiologique, il est lié au système nerveux autonome, au diaphragme, à l’estomac, à la rate et aux vertèbres dorsales ci-dessus. Sur le plan glandulaire, il est relié au pancréas. Sa couleur est le jaune, et son corps énergétique le corps mental.

Le plexus ombilical : c’est le centre universel qui nous relie à la mère et à la terre. Il se situe dans le hara, à trois largeurs de doigt sous le nombril. Il gère notre vitalité, notre capacité de mouvement, situé dans les parties sexuelles. Il régularise la fonction endocrinienne sexuelle, qui subit beaucoup de déperdition par l’activité sexuelle. Or, une fois cette énergie utilisée, les autres plexus en subissent la déperdition. Donc, en agissant sur lui, on réharmonise cette fonction et on agit aussi sur les névroses, les obsessions, les pulsions et les instincts mal maîtrisé. Sur le plan physiologique, il est en rapport avec le bassin, les hanches, le sacrum, les vertèbres lombaires et les parties génitales. Sa couleur est le orange et son corps énergétique est le corps éthérique.

Le plexus périnéal ou sacré : il se situe à la base de la colonne vertébrale. C’est « la queue du dragon », le coccyx. Il est directement lié à notre dimension physique et à la terre. C’est lui qui gère nos énergies primordiales (énergie, volonté physique et endurance), notre instinct de survie. De lui dépend notre comportement de fuite ou d’agressivité. Il canalise l’énergie de la volonté, purifie la qualité de l’énergie circulant au travers des différents plexus. Il a une action sur le rapport psycho-somatique. Au niveau physiologique, il touche nos jambes, nos pieds, nos parties génitales, notre sacrum et nos reins. Sur la plan glandulaire, il gère les surrénales, avec toutes les répercussions physiologiques et comportementales que l’on sait. Sa couleur est le rouge ou le noir, et son corps énergétique est le corps physique.

Donc chaque plexus a plusieurs rôles avec le système glandulaire, nerveux et physique. Et le magnétiseur devra s’appuyer sur des bilans sérieux avant d’agir.
Mais il faut aussi savoir que l’effet des passes peut aussi avoir d’autres répercussions énergétiques que l’on ne maîtrise pas, qui sont dans l’invisible et le subtil.
L’énergie cosmique descend dans le corps du côté droit et apporte l’intelligence, l’organisation, la créativité, la compassion et l’amour. Le côté gauche reçoit l’énergie de la Terre et est en relation avec les émotions, les désirs, les passions, les haines, les doutes, les peurs et les instincts.

Bien à vous

Recherches populaires : Tout savoir sur le reiki sur Montauban