Se préparer à l’accouchement

pre-accouchement

SE PREPARER A L’ACCOUCHEMENT :
Trois points essentiels :
– s’informer,
– se préparer physiquement,
– se préparer psychologiquement.
S’informer :
C’est le rôle de la sage femme, du gynécologue, de l’obstétricien afin que la personne soit rassurée et sache exactement ce qui l’attend.
Se préparer physiquement :
C’est le rôle du naturopathe, en prodiguant des conseils d’hygiène de vie : alimentation, exercices, respirations, massages et soins divers.
Se préparer psychologiquement :
C’est le rôle du relaxologue, du naturopathe et du sophrologue que de détendre et conditionner positivement la personne pour la préparer à cet évènement. En effet, si l’on arrive à pouvoir détendre son corps par le contrôle de son esprit (yoga et yoga nidra) ceci permettra de diminuer considérablement les douleurs lors de l’accouchement et de pouvoir ainsi bénéficier plus complètement des aspects positifs d’un tel évènement.
Penser au à la « psychoprophylaxie ».
L’ACCOUCHEMENT :
Quand les contractions sont à un intervalle inférieur à 5 minutes, le travail a commencé. On peut perdre le bouchon muqueux, du sang, ou la poche des eaux peut lâcher.
L’accouchement se déroule en trois phases :
– La phase d’effacement et d’ouverture du col,
– la phase d’expulsion,
– la phase de délivrance.
La phase d’effacement et d’ouverture du sol :
Durant cette phase, le col se raccourcit peu à peu jusqu’à pratiquement disparaître. L’orifice externe de l’utérus s’ouvre alors progressivement en se dilatant de plus en plus. Cette phase n’est pas régulière et est souvent très longue, pouvant durer de 15 à 20 heures. C’est souvent pendant cette 1ère phase qu’à lieu la rupture des membranes fibreuses obstruant le col de l’utérus.
La phase d’expulsion :
Les contractions naturelles et involontaires de l’utérus s’associent à elles, volontaires, de la mère, pour expulser le bébé. C’est au moment du 1er cri du bébé que ses 25 millions d’alvéoles pulmonaires vont se remplir d’air et que l’orifice central du cœur va définitivement se fermer. L’énergie vitale va alors entrer dans le corps comme un « premier souffle » et n’en sortir que pour le « dernier soupir ».
La phase de délivrance :
Double délivrance : une pour le bébé qui sort de sa « cage » et une pour la mère qui sort de sa grossesse. Après, il faut attendre l’expulsion du placenta et des membranes. Cela fait, une sage femme vérifie que la totalité du placenta a été expulsé. Un examen minutieux du vagin et du périnée est également fait et si une déchirure est constatée, elle est immédiatement recousue, sous anesthésie locale.
Quand le bébé est né, le cordon ombilical peut être coupé. L’enfant est alors autonome.
Des examens sont alors faits sur l’enfant :
– examen du bon dégagement des voies respiratoires et aspiration éventuelle des liquides résiduels avec une petite sonde,
– comptage des doigts des mains et des pieds,
– palpation des os du crâne,
– examen de la rectitude vertébrale,
– examen d’ensemble à la recherche de difformités, d’anomalies ou de pathologies.

Recherches populaires : Tout savoir sur le reiki sur Montauban